Accueil / Conseils sexualité / La naissance du vibro-masseur

La naissance du vibro-masseur

Mais qui a donc eu l’idée d’inventer ces petits joujoux qui nous procurent tellement de plaisirs ? La sortie du film « Oh my god ! » vous dévoile l’histoire de ce jouet sexuel, le sex-toys vibrant que nous aimons tous.

Le film du god !

Le film retrace l’histoire de Mortimer Granville interprété par Hugh Dancy, un jeune médecin qui vient tout juste d’intégré le cabinet Dalrymple, spécialisé en « hystérie féminine ». Il fut un temps où l’hystérie était considérée comme une maladie et que certains médecins pratiquent un massage de la vulve pour soulager les troubles des patientes jusqu’à ce qu’elles atteignent l’orgasme. Etant encore débutant, le jeune docteur s’applique mais à force de faire des massages à longueur de journée, il sentait la fatigue monté en lui, sans oublier les douleurs musculaires qui commençaient à l’envahir.

Ainsi, pour éviter de faire des massages à la longue, il a mis au point avec la complicité de ses amis, un objet révolutionnaire qui changerait la vie des femmes : le premier vibromasseur.

Une comédie romantique, le film décrit alors la relation amoureuse entre Tanya (Maggie Gyllhenhaal) et le jeune docteur, qui lui apprendra beaucoup de choses sur le plaisirs féminin. Malgré le fait que l’hystérie ne fait pas l’objet de l’histoire, la « maladie » est souvent évoqué dans leur sujet de conversation.

L’hystérie était considérée comme une véritable maladie aux 19è siècle rappelons-le. En plus d’être agressive et de mauvaise humeur toute la journée, les femmes manifestaient des troubles psychiques, des paralysies, de tétanie et parfois des pseudo-épilepsies mais surtout les patientes présentaient de l’irritabilité et de l’insatisfaction sexuelle. C’est en 1883 que le docteur Joseph Mortimer inventait le tout premier vibromasseur qui a la vertu de soigner l’hystérie.

Encore méconnu des cinémas français, le film « Oh my God » est une référence en matière de jouets sexuels sans pour autant être un film pornographique. Riche en scène érotique, « Oh my God » n’est qu’un pionnier en la matière.

 

About vipseduction

À VOIR AUSSI

point g femme

Tout savoir sur le point G

A la découverte du point G Le point G est la zone érogène la plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *