Accueil / Conseils sexualité / Mieux jouir des délices du lit : 3 choses que nous apprend le taoïsme ?

Mieux jouir des délices du lit : 3 choses que nous apprend le taoïsme ?

En occident, on pense principalement « libido ». Selon Sigmund Freud, il s’agit de l’énergie psychique qui se dégage des pulsions sexuelles. En Asie, la perception tout autre et plus profonde. Le taoïsme considère en effet que l’énergie sexuelle (le Jing) est très noble, vitale et il faut l’entretenir. Il est important de faire l’amour autrement pour mieux jouir des délices du lit, loin des simples sensations que procure l’éjaculation. C’est bien ce que propose le Tao sexuel et nous vous invitons à découvrir 3 choses que nous apprend cette approche philosophique de la sexualité.

Il faut rechercher l’équilibre des énergies qui nous traverse pendant l’acte sexuel

Le taoïsme reconnaît l’entrecroisement du yin et du yang dans tout ce qui existe. Ces énergies contraires se relaient continuellement et l’une ne doit pas passer au détriment de l’autre. L’homme est davantage yang et la femme davantage yin. On comprend aisément que l’un a besoin de l’autre pour trouver l’harmonie entre ces deux énergies. En faisant l’amour comme cela se doit, chacun se « nourrit » de l’essence complémentaire de l’autre.

Pour les deux partenaires, la stimulation des muscles qui entourent le pubis et le coccyx permet de faire remonter le plaisir vers le cerveau en passant par la colonne vertébrale. L’objectif est de distribuer l’énergie sexuelle dans tout le corps pour atteindre une volupté très intense et qui perdure. Pour que l’échange des essences yin et yang se fasse, les deux partenaires doivent atteindre l’orgasme afin de mieux apprécier Les plaisirs du sexe. Pour que cette jouissance soit maximale et énergétiquement vivifiante, il est important d’y parvenir sans qu’il y ait éjaculation.

Pour mieux jouir, l’homme doit d’abord provoquer la jouissance de sa partenaire

Une femme sans sexualité sera débordante d’énergie yin. Le taoïsme préconise donc de favoriser les orgasmes féminins pour arriver à un équilibre. Concrètement, la philosophie recommande une multiple stimulation du clitoris avant la pénétration. Les fuites de liquide qui en découlent permettent de réduire l’excès du yin chez la femme.

Dans les pratiques taoïstes, l’orgasme féminin qu’il soit vaginal ou clitoridien est très précieux et l’homme doit pouvoir l’y amener. Les recommandations du Tao sexuel concernent :

  • Les jeux de langue ;
  • Les exercices de respiration ;
  • Le massage ;
  • La pénétration lente, très lente…

Cependant, pour l’orgasme vaginal, la femme doit jouer sa partition afin d’accentuer ses sensations de plaisir. Elle doit apprendre à exercer différentes pressions sur le pénis, moduler le contact entre les deux sexes pendant l’acte. Cela lui permet d’ailleurs de tonifier ses muscles périnéaux. Non seulement elle expérimente des sensations de plénitude prodigieuses, mais elle accentue aussi le plaisir de son partenaire.

Elle doit rester néanmoins attentive à l’imminence de l’orgasme de ce dernier. En relâchant la pression, elle permet à son partenaire de contrôler son éjaculation. Quant à elle, elle ressent sur le moment une sensation d’immense bonheur, elle se voit flotter en apesanteur, et cela peut durer plusieurs heures.

Maîtriser son éjaculation pour une infinie volupté

Si la femme doit souvent se libérer de son excédent du yin, l’homme doit par contre entretenir son yang. Selon le taoïsme, l’homme doit chercher constamment à réduire sa perte d’énergie. Pour ce faire, il doit savoir faire la différence entre d’un côté la notion d’extase, de jouissance, d’orgasme et d’un autre côté l’éjaculation. La croyance populaire maintient que l’homme tire un grand plaisir de l’éjaculation. Mais, il faut reconnaître qu’après cette action, en plus de jouir fugitivement, l’homme est envahi par diverses sensations pas toujours agréables :

 

  • La fatigue ;
  • La soif ;
  • L’ankylose et l’inertie des membres ;
  • Le bourdonnement des oreilles ;
  • L’alourdissement des yeux ;
  • L’aspiration au sommeil…

Cependant, avec l’art du Tao sexuel (réduction et contrôle de l’éjaculation masculine), l’homme explore les plus lointains confins de l’orgasme. Et comme il ne cède pas à l’éjaculation, son corps se fortifie davantage et son esprit s’en trouve ragaillardi. Vous possédez simplement la jouissance de façon suffisante.

Retenez que le taoïsme permet de valoriser l’énergie sexuelle pour profiter d’une extase non pas momentanée, mais prolongée. Avec l’équilibre des énergies, la maîtrise de l’éjaculation masculine, mais aussi l’orgasme et l’éjaculation féminine, le Tao sexuel vous apprend à mieux jouir des délices du lit.

About vipseduction

À VOIR AUSSI

bienfaits du sexe

Découvrez sept bienfaits du sexe

Au-delà du plaisir ressenti lors de l’orgasme, le sexe présente de nombreux avantages pour l’homme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *